Barrasquit

Photo Barrasquit

Le barrasquit d’espourga est une sorte de racloir en fer forgé, formé d’une lame au taillant acéré et recourbé (rappelant, en plus petit, l’aissette du tonnelier), fixée à un manche de 1,50 mètres.

C’est à l’aide de cet outil que "le saigneur de pins" détache le barras* des incisions faites au pin. Un bon gemmeur* exploite de 2.000 à 2.400 pins dans l’année, et en général toute la famille participait au "barrascot" pour récolter la résine séchée et cristallisée le long de la carre.

Étymologie : le barrasquit doit son nom à celui du produit qu’il travaille.

*Le barras ou oliban de France, est le nom donné au dépôt résineux, formé sur les incisions du pin, par évaporation de la gemme, et recueilli par grattage à la fin de la saison.

Quand on effectue annuellement plusieurs récoltes, le barras est de qualité supérieure, il prend alors le nom de galipot.

C’est de ce produit que l’on tire la colophane, l’essence de térébenthine, la poix…

*Le gemmeur est l’ouvrier qui travaille dans la forêt, sur l’arbre, alors que le résinier transforme le barras en atelier.

Catégories :
Métier : Gemmeur
Usage : Outils de coupe
Domaine d'activité : Agriculture