Compas d'appareilleur

Photo Compas d'appareilleur

Le compas est un instrument de mesure et de tracé, servant à tracer des circonférences ou à transporter des longueurs.

Le compas d’appareilleur est formé par deux règles articulées à l’une de leurs extrémités, et terminées aux deux autres bouts par des pointes d’acier.

Les deux branches sont plates sur les deux tiers de leur longueur. L’une des branches est à double paroi, formant ainsi, à la fermeture, un logement pour la seconde. Les branches sont terminées par des pointes sèches.

La tête du compas (articulation) est parfois ornée d’éléments décoratifs rapportés : fleur de lys, cœur, trèfle, serpent, etc. Parfois, la jonction des branches plates et des pointes sèches est aussi travaillée.

La longueur du compas varie de 0.60 à 0.95 centimètres. Parfois un trait sur la branche unique permet, en le faisant coïncider avec un repère sur la branche double, d’obtenir exactement 90°.

Le compas ouvert à 90° sert d’équerre. Il sert également de fausse équerre (sauterelle) suivant son ouverture.

Les appareilleurs en font usage pour élever des perpendiculaires, tracer des épures, mesurer les ouvertures d’angle, etc.

On l’appelle d’appareillage, car il permet de préparer et de diriger la mise en œuvre des blocs de pierre en construction et d’effectuer les mêmes travaux sur les bois de charpente.

L’appareilleur est l’ouvrier qui trace, d’après les plans, la coupe des pierres.

Étymologie : Compas vient de compasser : tracer, mesurer avec exactitude, avec symétrie.

Catégories :
Métier : Tailleur de pierres
Usage : Instruments de mesure et de tracé
Domaine d'activité : La pierre et le bâtiment