Herminette de charpentier

Photo Herminette de charpentier

L’herminette, qui s’écrit aussi erminette, est une sorte de hache à tranchant droit, dont la lame recourbée est perpendiculaire au manche. Le fer étroit n’a qu’un seul taillant, en biseau à l’intérieur du manche. A l’opposé du taillant, le fer est terminé par une tête (marteau) polygonale ou cylindrique.

Elle sert à dresser les bois.

L’herminette à long manche du charpentier est tenue des deux mains. La pièce de bois à travailler est posée au sol. L’artisan se place au-dessus, un pied de chaque côté, et balance son outil à petits coups d’avant en arrière. Pour une finition plus précise le charpentier utilise une herminette plus petite, à manche court, maniée d’une seule main. Cet outil travaille de près le long des fibres du bois pour faire disparaître, par menus éclats successifs, les marques de la scie de long.

Par ce travail, on obtenait une planimétrie approchant celle de la varlope. Cela n’a rien à voir avec la notion actuelle que l’on applique à un travail grossier.

Etymologie : l’herminette c’est le nom de l’hermine lorsqu’elle a sa fourrure d’été, et par analogie avec la forme du museau de cet animal on lui aurait donné son nom.

D’autres pensent que le nom de l’animal lui viendrait de « la mise à blanc » du bois effectuée par l’outil par analogie à la blancheur de son pelage d’hiver.

L’herminette, en pierre polie ou en bronze, est un outil de la préhistoire. Il aurait été inventé en Mésopotamie. Contrairement aux constructeurs de l’Antiquité, les Vikings ne connaissaient pas l’herminette. Ils façonnaient les planches de leurs bateaux à la hache.

Catégories :
Métier : Charpentier
Usage : Outils de coupe
Domaine d'activité : Métiers du bois