Trusquin

Photo Trusquin

Le trusquin (on dit aussi trousquin) est constitué par un morceau de bois dur, épais, souvent carré, rigoureusement plan sur ses deux faces, au centre duquel pénètre perpendiculairement, à frottement doux, une courte tige de bois de section carrée, armée en bout d’une pointe traçante. Cette tige est coincée par une clef.

Il se fait souvent en poirier, bois dur et non veiné; ses surfaces sont rectifiées et la perpendicularité assurée avec une grande précision.

C’est un instrument qui permet de tracer des parallèles à une face dressée. Pour l’utiliser, il faut avoir deux plans rectangulaires en arête selon une ligne, droite ou courbe. En tenant l’outil appuyé sur l’arête et en le glissant sur toute la longueur, la pointe trace à la distance voulue un trait sur le bois, parallèlement à l’arête de référence.

Pour tracer les mortaises, les trusquins ont deux pointes. Afin d’obtenir des écartements divers, certains trusquins portent plusieurs pointes et parfois une double règle. Le trusquin d’assemblage a une tige octogonale et chaque face porte deux pointes à écartement différent.

Ce trusquin en acajou, de fabrication anglaise, a une deuxième règle en laiton. Celle-ci coulisse dans celle en bois, et son réglage s’effectue par une vis violon.

Étymologie : en Wallon, cruskin vient du Hollandais kruis, croix ; et du suffixe diminutif ken.

Catégories :
Métier : Menuisier
Usage : Instruments de mesure et de tracé
Domaine d'activité : Métiers du bois